14 novembre 2018
comprendre-speculation-investir

Comprendre la spéculation

La spéculation. Une notion que vous avez déjà croisé au détour d’un flash-info télévisé ou dans un journal… sans toujours savoir ce qu’elle signifie précisément. Souvent perçu comme péjoratif, le mot « spéculation » est associé aux boursiers qui s’enrichissent, détruisent les emplois, en poussant les entreprises dans une logique de course à l’argent. Une vision malheureusement bien trop simpliste et éloignée de la réalité. Corrigeons ce jugement teinté d’incompréhension, avec cet article pour vous aider à bien comprendre la spéculation.

La spéculation : une pratique utile et indispensable pour le développement de l’économie

Commençons par établir une définition de ce qu’est la spéculation. Spéculer, dans la sphère économique, c’est l’action de prévoir les évolutions futures des marchés afin d’y effectuer des achats (actions, marchandises) et des ventes. Spéculer consiste donc à anticiper les fluctuations futures d’un marché, à prévoir les points de rupture entre l’offre et la demande, afin d’en générer des profits.

Cette technique demande une prise de risque, car la connaissance de l’avenir est par définition imparfaite et souvent difficile à établir. Le spéculateur, quel que soit son profil, est un acteur indispensable dans un système économique. Il peut être suiveur de tendances et apporter des fonds au marché, spéculer sur le court ou le long terme, voire même penser à contre-courant. Dans tous les cas, il prend des risques, et permet à certains projets de voir le jour, à des aventures industrielles de naître, à des entreprises de se développer, et de recruter.

Les différentes techniques de spéculation

La spéculation a mauvaise presse car l’attention du grand public se focalise trop souvent sur les réussites avec des gains indécents. Le spéculateur est dépeint comme une personne profiteuse, ingénieuse, qui peut « prendre le contrôle » et pousse les entreprises à apporter des profits rapidement. Accusés de ne pas être connectés à la sphère économique réelle, les marchés boursiers en sont pourtant au cœur.

Le spéculateur peut avoir un profil différent selon sa stratégie d’investissement, et ses attentes en termes de profits. De nombreux particuliers qui se lancent vont avoir tendance à investir à moyen terme dans de bonnes valeurs. Peu de frais, un suivi régulier mais peu demandeur, et l’investissement peut se révéler pertinent. D’autres profils existent, comme le suiveur de tendance, (swing trader) qui dispose d’une excellente observation du marché, et sait accompagner les projets innovants. Enfin, on distingue aussi les spéculateurs scalpeurs, aussi appelés « day trader » qui réalisent des opérations au quotidien. Ce sont les traders des salles de bourse, avec les yeux rivés sur les écrans ! Peu importe leur profil, les spéculateurs participent à l’activité économique, et contribuent à rendre des idées réalisables, et des projets concrets…

Avant de vous lancer en bourse, il convient de vous poser les bonnes questions. Voici les règles à suivre avant d’investir en bourse, nos conseils pour ne pas vous engager en terrain totalement inconnu.

Comment investir : les règles à suivre avant de se lancer en bourse

Connaissez-vous les G.F.V. ?

Vous souhaitez réagir ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *