14 novembre 2018
investissement-locatif-bordeaux

Réussir son investissement locatif à Bordeaux

Parfois inaccessible dans certains quartiers pour les budgets les plus modestes, Bordeaux est une ville qui voit les prix de l’immobilier se maintenir assez haut. Un phénomène qui s’explique en partie car, au bord de la Garonne, la cité évolue à grande vitesse, et se veut toujours plus attractive. Comment profiter de cette dynamique ? Où réaliser les meilleures opérations d’investissement locatif à Bordeaux ? Nos réponses.

Bordeaux, une ville dont tous les quartiers sont attractifs

Belle endormie ? C’est fini. Bordeaux est une ville qui a su réaliser les rénovations urbaines nécessaires pour se réveiller, et devenir toujours plus séduisante. Comme ailleurs, le volume des transactions est en baisse, mais la résistance des prix  (voire des hausses pour certains biens d’exception) montre que la ville ne s’endort pas. Selon Thibault Sudre, notaire place des Quinconces à Bordeaux, interrogé dans Challenges (n°380 du 13 mars 2014, page 78), on assiste désormais à « un lissage des prix entre les quartiers. Tous les endroits sont en train de devenir des centres d’intérêt ». Les quartiers de la Cathédrale, Caudéran, le Jardin Public ou Saint-Augustin sont les quartiers résidentiels les plus prisés. Dans l’hyper-centre bordelais, il n’est pas rare de voir les prix dépasser les 5 500 à 6 000€ / m² pour des constructions neuves, et s’échelonner de 4 500 à 4 800€ / m² dans l’ancien. Néanmoins, l’investissement locatif en centre-ville présente de réels atouts.  Au-delà des quartiers les plus chers, qui constituent le triangle d’or (Chartrons / Croix Blanche / Saint-Pierre), plusieurs secteurs sont eux aussi très attractifs et plus doux pour le budget. Ils constituent d’excellentes opportunités pour investir à Bordeaux.

Les quartiers où réaliser un investissement locatif à Bordeaux

Alain Ferrasse, le Président de la chambre régionale de la Fédération des promoteurs immobiliers, interrogé dans Challenges, confie qu’une très grande partie de ses clients (80%) sont des investisseurs, la plupart du temps non bordelais, qui sont « attirés par la réputation de la ville et les programmes comme ceux des Bassins à flot ou Euratlantique ». Ces deux programmes, qui dessinent la ville de demain, bénéficient d’une excellente notoriété, et sont à étudier pour réaliser un investissement locatif de premier ordre, dans un programme neuf, avec un budget plus limité.

Dans d’autres quartiers, de belles opérations sont à réaliser dans l’ancien cette fois, pour ensuite placer le bien en location. C’est le cas rive droite, un secteur traditionnellement moins attractif, mais qui, avec le nouveau pont Jacques Chaban-Delmas, se développe. En dehors de Bordeaux, les maisons individuelles à Lormont, Talence, Pessac ou Mérignac sont recherchées, et permettent de réaliser un investissement pour un budget au-dessous des 250 000€.

 

 

Le nouveau zonage pourrait favoriser l’investissement locatif

Le démembrement … kézako ?

Vous souhaitez réagir ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *