14 décembre 2018
investir-immobilier-residence-senior

Faut-il investir dans une résidence seniors ?

Bon nombre de personnes se posent aujourd’hui la question : où vivrai-je à la retraite ? Aurai-je la possibilité de continuer à vivre chez moi ? Mon actuelle résidence principale est-elle conçue en conséquence ? Pour ceux qui souhaitent poursuivre une vie sociale animée, bénéficier d’un endroit calme où ils se sentent en sécurité, et profiter de services « à la carte », il est urgent de s’intéresser à la résidence seniors.

Quel est le fonctionnement d’une résidence seniors ?

Une résidence seniors est composé de plusieurs appartements, totalement identiques à des appartements « classiques ». Très souvent, il s’agit de surfaces plus ou moins grandes (allant généralement du studio au trois pièces), situées dans un quartier résidentiel de manière à apporter aux résidents calme et sécurité. A la différence d’un immeuble classique, il n’est pas rare qu’un restaurant, des salles conviviales, des activités et des équipements sportifs soient mis à la disposition des résidents. Bien entendu, ces services sont variables d’une résidence à l’autre. Le plus souvent, rien n’est imposé, ces services étant « à la carte ».

A qui s’adresse la résidence seniors ?

A toute personne âgée pour qui la solitude est pesante, qui souhaite de retrouver un lien social et/ou se sentir en sécurité. Il est cependant important de noter que ces résidences n’ont absolument rien à voir avec les EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes). Les seniors qui y demeurent ne sont pas encore en perte d’autonomie. D’ailleurs, tous les appartements sont conçus pour que leurs occupants soient totalement indépendants et puissent, par exemple, faire eux-mêmes la cuisine.

Les résidents peuvent être soit propriétaire de leur logement, soit locataire, en payant les frais relatifs aux services utilisés.

Combien ça coûte ?

Il y a encore une dizaine d’années, le coût d’habitation dans ce type de résidences était prohibitif, ou du moins réservé à des revenus très aisés. Depuis quelques temps, les résidences seniors se sont un peu démocratisées.

Pour les résidents propriétaires, il est important, avant l’acquisition de leur appartement, de bien se renseigner sur les charges qu’il leur faudra verser, mais également leur évolution dans les années futures. Quant au prix d’un appartement, il variera selon la surface, mais les prix régulièrement constatés oscillent entre 100 000 € et 300 000 €. Dans de nombreux cas, la cession de l’actuelle résidence principale (souvent une maison devenue trop grande depuis le départ des enfants et/ou du conjoint décédé) suffit à acquérir un appartement de ce type.

Pour les résidents locataires, le prix de location dépend de la surface de l’appartement (il faut compter environ 600 € pour un studio en moyenne) mais également des services utilisés. Il est cependant important de noter que la Caisse d’Allocations Familiales peut vous verser, selon vos revenus, une aide au logement, y compris pour ce type de résidence.

Comment choisir sereinement sa résidence seniors ?

Comme n’importe quel bien immobilier, l’emplacement est primordial. Il est important que la résidence se trouve près des différentes infrastructures médicales et culturelles, mais également proche de tous les commerces (alimentation, boulangerie, coiffeur …). Vient ensuite un élément qualitatif indispensable à prendre en considération : le gestionnaire. Il sera l’exploitant de la résidence et le « gardien » de votre sérénité. En effet, c’est lui qui assurera la gestion au quotidien de la résidence. Enfin, il existe un agrément « Qualité » qui est délivré par l’Administration pour autant que la résidence réponde à un strict cahier des charges. Il est donc indispensable de savoir si votre résidence l’a ou non obtenu.

En résumé, avant de vous lancer dans ce type d’investissement, ou d’envoyer votre lettre de résiliation de bail de votre actuelle résidence principale, étudiez bien les différents paramètres à prendre en compte… Évitez les programmes en périphérie de ville (y habiteriez-vous s’il vous faut systématiquement prendre la voiture ou les transports en commun pour aller faire du lèche-vitrine en centre ville ou aller au cinéma ?). Essayez de discuter avec les résidents en place (pour autant que la résidence soit déjà construite). N’hésitez pas à vous rendre sur place pour visualiser l’environnement et/ou la résidence. Renseignez-vous très précisément sur le coût des charges fixes et le prix des services proposés. Prenez contact avec votre C.A.F. pour connaître les aides dont vous pouvez éventuellement bénéficier.

Fort de tous ces renseignements, votre décision sera forcément la bonne !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Entreprises : savoir bien investir avec l’aide des assurances

Comment se lancer sur les marchés boursiers ?

Vous souhaitez réagir ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *