14 décembre 2018
placement-financier-investir-bourse

Comment se lancer sur les marchés boursiers ?

Après notre présentation au sujet de la bourse et plus particulièrement de la spéculation (lire l’article), voici un article pratique pour vous aider à débuter sur les marchés boursiers.

Avant de vous lancer, définissez votre objectif

Pour bien réussir en bourse, il est important de comprendre son fonctionnement global, et surtout ce que vous y faites. Il est ainsi primordial de définir en amont votre objectif. Vous pouvez vous lancer en bourse pour diversifier un peu votre patrimoine financier, avec une somme réduite. Dans ce cas, certains produits seront parfaits, avec un risque réduit, mais avec en contrepartie un espoir de plus-value limité. Vous pouvez aussi choisir de vous lancer en bourse en espérant doper le rendement global de votre épargne, en vue par exemple de la réalisation d’un projet … mais il vous faudra alors accepter un niveau de risque supérieur ! Là encore, certains produits à haut rendement existent mais il faudra composer alors avec le risque. Il est donc primordial, avant tout investissement en bourse, de dresser son autoportrait de futur investisseur en bourse (spéculateur ?) pour mieux choisir comment débuter.

Avec quelle somme peut-on se lancer en bourse ?

Est-il possible d’acheter des actions avec un capital de base de 200 € ? En théorie, oui, il est tout à fait possible de débuter avec très peu d’apport, mais le jeu n’en vaut pas la chandelle. Pourquoi ? Tout d’abord parce qu’avec une somme si « faible », une diversification sera impossible ; de ce fait, le risque de l’investissement portera sur une seule valeur, donc sur la totalité du capital investi. Ensuite, acheter (et vendre) des actions entraine des frais (dits « de courtage ») et s’il y a plus-value, celle-ci est fiscalisée.

Au final, se lancer avec 200 € va limiter votre gain, aussi bon soit-il en pourcentage. Gardez à l’idée que plus le capital investi en bourse sera conséquent, et plus les marges de manœuvre seront importantes. Certains avancent la somme de 10.000 € comme base pour songer à investir en bourse.

Trois solutions pour investir en bourse

Vous êtes convaincu que la bourse est adaptée à votre projet d’épargne ? Vous avez envie de prendre un peu de risques, et d’investir sur les marchés boursiers. Il existe plusieurs solutions pour débuter.

Voici trois pistes à suivre.

  1. Débuter en bourse avec les OPCVM (SICAV et FCP)[i]   : Les organismes de placement collectifs sont une excellente solution pour investir en bourse en étant totalement néophyte. Le principe est simple. Vous placez votre argent, sur le type d’OPCVM qui vous convient, et vous ne vous occupez plus de la gestion. L’organisme se charge de gérer votre capital. Vous n’avez qu’une implication limitée, certes, mais le risque lui aussi est réduit. Il existe des SICAV et FCP spécialisés sur certains secteurs, ou certaines valeurs (entreprises françaises, asiatiques, devises, or). A vous de trouver ce qui vous convient et/ou qui vous permettra de répondre au mieux à vos objectifs.
  1. Débuter en bourse avec un simulateur boursier : Un jeu vidéo ? Non. Il existe des sites internet qui vous permettent de réaliser des placements fictifs (pas d’argent réel) sur les marchés. A quoi cela peut-il servir ? A vous aider à mieux appréhender les variations du marché. Vous avez une bonne intuition sur une action ? Achetez-la, virtuellement, pour voir si cela s’avère payant sur la durée. Testez-vous, voyez comment vous gérez vos placements en bourse et faites face aux pertes. Cette première étape permet de mieux gérer le risque, et de se faire une expérience, avant d’investir une somme, elle, bien réelle.
  1. Débuter en bourse seul : Si vous souhaitez gérer vous-même votre investissement boursier, vous pouvez faire le choix de choisir seul vos actions. Néanmoins, ne « plongez pas dans le grand bain » sans avoir affiné vos connaissances, et sans vous tenir informé quotidiennement de l’actualité des entreprises sur lesquelles vous investissez. Celui qui donnera l’ordre d’acheter, ou de vendre, c’est vous !

 


 

[i]  OPCVM : Organisme de placement collectif en valeurs mobilières
SICAV : Société d’investissement à capital variable
FCP : Fonds commun de placement

Faut-il investir dans une résidence seniors ?

Comment fonctionnent les fonds communs de placement ?

Vous souhaitez réagir ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *